Les Projets de Pays

Projet Territorial de Santé

Projet territorial de santé globale pour améliorer l’offre de santé sur le territoire.


Le contexte

Le Pays de Figeac est un territoire rural du Lot, avec une zone urbaine centrale déployée autour de Figeac et Capdenac Gare.

Les enjeux identifiés sur le territoire (maintien de population active notamment) révèlent la nécessité de maintenir l’attractivité du territoire pour permettre les renouvellements de mains-d’œuvre nécessaires aux entreprises locales.

Comme beaucoup de territoires ruraux, le Pays de Figeac est caractérisé par le vieillissement de la population. Des besoins de plus en plus conséquents en matière d’accès et de permanence des soins vont donc incomber aux professionnels et aux responsables locaux, tant élus qu’institutionnels.

Le territoire manque de professionnels de la santé spécialistes et généralistes ainsi que d’infrastructures accessibles de manière cohérente et adaptée au bassin de vie.

Le Pays de Figeac a animé en 2007/2008 une réflexion autour de ces questions de santé et de l’organisation locale des soins.

Il est ressorti de cette vaste concertation l’urgence de maintenir une qualité suffisante des soins sur le territoire en soutenant le travail concerté des hospitaliers et des libéraux autour de la prise en charge des patients. Le regroupement souhaité des libéraux est également une piste à poursuivre ainsi que l’amélioration des outils d’information sur les ressources locales. Un animateur santé est pressenti pour assurer une mise en œuvre cohérente et soutenue du projet.

La démographie médicale sur le Pays de Figeac se situe déjà en dessous de la densité régionale. D’ici 5 ans, 16 des 43 médecins généralistes du territoire (soit 40 % d’entre eux) auront cessé leur activité et laisseront des zones dépourvues de professionnels.

Les établissements hospitaliers, en profonde mutation (fermeture de la maternité, regroupement hôpital/clinique, développement des soins de suite et de réadaptation…) ont intégré la nécessité absolue de travailler de façon rapprochée avec les médecins de ville.



L'étude

Elle a permis de mobiliser les professionnels de la santé, les élus et la société civile pour élaborer un diagnostic partagé et établir un plan d'action autour d'axes de travail.

I. Valoriser les capacités d’accueil du territoire : Créer les conditions matérielles et institutionnelles favorables à l’installation de nouveaux professionnels de santé sur le territoire.

II. Accueillir les personnes âgées souffrant de troubles du comportement et les personnes âgées vieillissantes : Développer l’accueil et les prises en charge sur le territoire des personnes âgées souffrant de troubles démentiels et apparentés et des personnes handicapées vieillissantes.

III. Développer les pratiques coopératives entre les professionnels de santé du territoire, libéraux et hospitaliers : Construire une filière de soins entre la ville et l’hôpital/clinique de Figeac.

IV. Développer les pratiques coopératives en médecine libérale : Faire évoluer les pratiques vers un exercice de coopération entre les professionnels médicaux et paramédicaux.

V. Communiquer auprès de la population, des élus et des professionnels de santé du territoire : Informer les habitants et les professionnels du territoire des ressources et compétences existantes et des enjeux concernant la démographie médicale et l’offre médicale.

Le rapport final est téléchargeable :projet territorial de santé global - rapport final
Les autres supports de communication relatifs à ce sujet :
Flyer d'informations sur les services de soin et de santé du territoire



Les premières actions conduites dès 2009


- La nécessité d’un animateur de pays dédié à la question santé est reconnue, François BREUREC a été recruté en septembre 2009.


- La formation de médecins généralistes à la fonction de maître de stage parait essentielle.

Nous avons rencontré le Doyen de la Faculté de Médecine pour aborder avec lui les questions des accréditations pour être maître de stage en médecine libérale et former ainsi sur notre territoire des futurs médecins. Nous souhaiterions également accueillir des internes à l’hôpital de Figeac.


Le Doyen nous a proposé plusieurs solutions :


- Trois candidats médecins généralistes ont été présentés au Doyen pour qui la démarche sera facilitée (délocalisation des cours pour être maître de stage, possibilité de débuter cette maîtrise de stage avant d'avoir la formation définitive de Maître de Stage).

· De son côté, l’hôpital a fait les demandes d’accréditation pour l’internat et recevra le 12 Mai la visite du Professeur Oustric, Responsable de l'enseignement de Médecine Générale à Toulouse pour valider cette accréditation.


- Des outils d’information communs à développer 

· une plaquette synthétique présentant les grandes lignes des constats faits sur notre territoire ainsi que le plan d’action du projet de réseau de santé ont été transmis à tous les professionnels du territoire.

· pour permettre à la population d’accéder au service ou à la personne référent, pour la prise en charge d’une problématique de santé, nous avons renseigné notre site Internet avec les coordonnées des professionnels de santé du Pays de Figeac. Un prospectus informant de ce service a été diffusé sur tout le territoire.

- une réunion publique sur les collaborations entre médecine de ville et hôpital

Nous avons ainsi présenté l’expérience d’un réseau rural «Ville-Hôpital» appelé «EchoSanté» basé à Saint Girons qui se définit comme un réseau de soins polyvalents incluant l’accompagnement des personnes dépendantes dans toutes les situations auxquelles elles pourraient être confrontées : sortie d’hôpital, soins palliatifs ou hospitalisation à domicile. Nous avons continué par un point sur l’avancement du Groupement de Coopération Sanitaire présenté par M. MELLINGER (Vice président du CA de l’hôpital), et M. LEBEUF (Directeur de la DDASS du Lot), suivi d’une présentation de l’étude et de la mise en œuvre du réseau territorial de santé du Pays de Figeac par le Docteur GENDRE (Président de l’Association de coordination santé).



Les travaux réalisés

L'animateur de santé accompagnera les professionnels dans ce projet, de la définition des outils au suivi de leur mise en œuvre est le garant de l’atteinte des objectifs. Il constituera la cheville ouvrière du projet et l’interface entre les professionnels de terrain et le bureau. Il animera le projet selon une feuille de route définissant ses objectifs, ses modalités de travail et son calendrier. Premières actions à mettre en œuvre :

· outils d’échange entre hôpital/ ville

· réunion publique d’information sur les enjeux de la santé en Pays de Figeac

· outils d’information communs sur les ressources locales en santé sur le site du pays

· formation des médecins généralistes à la fonction de maîtres de stage

· e-plateforme (formalisation d’un outil et de méthodologie)

· remplacement des médecins généralistes via la e-plateforme


 
PRAI, Région Midi-Pyrénes, Union Européenne FEDER
Haut de page